Fruit du butinage des abeilles, le miel est un produit naturel à la saveur recherchée et qui possède de nombreux bienfaits. Aujourd’hui, le miel est un produit dont le marché est très vaste et diversifié. Malheureusement, certains usent et abusent de méthodes douteuses pour falsifier la composition des pots. Sirops fabriqués à partir de sucre cristallisé, de glucose ou encore de gélatine… certains miels vendus dans le commerce n’ont absolument rien à voir avec le miel naturel ! De faux miels qui n’auront évidemment pas les mêmes qualités que le vrai.

Nous sommes de plus en plus nombreux à faire attention, pour notre santé, à ce que nous consommons et à privilégier les produits purs pour notre alimentation. Hélas en apiculture comme ailleurs, pour vendre toujours plus, augmenter les rendements et les profits, le marché n’est jamais à l’abri des pratiques douteuses et des faux de tout genre. Alors, comment reconnaitre du vrai miel ? Comment distinguer le vrai miel du faux ?

Si les faux miels sont parfois difficiles à distinguer du premier coup, d’autant plus que les fabricants ajoutent des colorants et des additifs pour les faire ressembler au miel naturel, il existe toujours certains indices qui peuvent vous mettre sur la piste. Pour être sûr de choisir et de consommer un véritable miel naturel, découvrez comment savoir si c’est du vrai miel naturel à travers cet article !

 

Quelques indices pour distinguer le vrai du faux miel !

Comment reconnaitre du vrai miel ? Commencez par bien lire l’étiquette !

C’est certainement la première chose à faire : bien regarder l’étiquette et prendre le temps de lire toutes les indications mentionnées. Le miel peut être monoclonal, polyfloral ou issu du miellat, comme c’est le cas du miel de sapin par exemple. En règle général pour le miel monofloral, le nom de la plante est indiqué, tandis que pour le miel polyfloral c’est plutôt la région d’origine qui est mentionnée. Mais dans tous les cas, la loi oblige les fabricants à indiquer le pays d’origine sur l’étiquette depuis le 1er septembre 2019.

Le pot se doit d’être composé exclusivement de miel à 100 %, sinon de mélange de miels, extrait à froid (sans chauffage ni pasteurisation). Bien évidemment si d’autres ingrédients sont mentionnés sur l’étiquette tels qu’arômes, conservateurs, sucre ou sirop de glucose, il s’agit d’un faux miel !

Comment distinguer le vrai miel du faux ? Observez sa texture !

Lorsque le miel est encore à l’état liquide, lorsqu’il n’a pas encore cristallisé (ce dont on va parler dans les paragraphes du bas), aussi étonnant que cela laisse entendre, mais le miel pur contient des impuretés ! En effet, un vrai miel présente quelques impuretés telles que des particules de pollen, de la propolis ou encore de la cire d’abeille. La couleur peut également varier d’un pot à l’autre en fonction de la saison ou de la météo, même pour un miel de même origine. Pour ce qui est du faux miel, il présente souvent une texture parfaitement lisse et homogène, et qui reste stable au fil du temps, tout simplement parce qu’il est fabriqué à partir de sirop.

Cristallisation : comment savoir si c’est du vrai miel ?

À la récolte, le miel naturel est très liquide. Néanmoins, la cristallisation du miel est un phénomène naturel qui se produit au bout de deux mois à un an, de manière homogène et compacte. Selon les types de fleurs et le taux de fructose et de glucose, le processus peut prendre du temps. Par contre pour ce qui est du faux miel, il reste toujours liquide ou se cristallise sous forme de couches ou de paquets, jamais d’une masse solide et homogène. Cela est dû aux substances ajoutées comme le sirop de glucose, l’eau, les colorants, l’amidon…

Comment reconnaitre du vrai miel par l’odeur et le goût ?

Selon les fleurs ou la plante à partir de laquelle il est obtenu, le vrai miel dégage un arôme discret. Un miel naturel n’a pas de forte odeur, c’est souvent une présence subtile d’effluves floraux et de plantes. Le faux miel, lui, n’a pour la plupart aucune odeur ou seulement une odeur aigre industrielle.

Pour ce qui est du goût, celui du vrai miel disparaît très vite en bouche en quelques minutes, tandis que pour le faux miel le goût reste très prononcé et persiste assez longtemps en bouche en raison des sucres et des édulcorants ajoutés.

 

Réalisez certains tests pour reconnaitre un faux miel !

Le test du feu

Comment reconnaitre du vrai miel par ce test ? Enduisez le bout d’une allumette de miel et placez-là au-dessus d’une flamme. Si elle s’allume rapidement, vous êtes en présence d’un bon miel ! Dans le cas contraire, c’est que votre miel contient une quantité trop élevée d’eau pour être 100% naturel.

Le test d’absorption

Déposez quelques gouttes du miel sur une serviette en papier ou sur un buvard. Le miel pur et naturel ne sera pas absorbé par la serviette alors que le faux miel le sera rapidement. C’est aussi le cas sur une tranche de pain, le faux miel imprègne rapidement ce dernier tandis qu’encore une fois le vrai miel ne sera pas absorbé, il va rester en surface, car il ne contient pas de liquide.

Par ailleurs, en versant quelques gouttes de miel sur un tissu blanc, vous aurez rapidement une réponse sur la teneur en colorant de votre pot de miel. En effet après rinçage à l’eau froide, le faux miel laisse une trace alors que le vrai ne laisse aucune marque.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez 10% de remise et un cadeau en vous inscrivant à la newsletter

Vous êtes abonné à notre newsletter

X
0
    0
    Panier
    Vôtre panier est vide
      Calculer la livraison
      Appliquer un coupon
      Coupon(s) indisponible(s)
      beenew5 Obtenez 5% de réduction